Vikings Saison 2 – L’Art de la Guerre

Vikings, Saison 2, l'art de la guerre, verdict, 123Séries

Un ancien proverbe scandinave dit « L’Homme sage n’est jamais loin de ses armes ».

Ce dicton résumerait parfaitement l’odyssée dans laquelle nous embarque VIKINGS sur sa 2nde saison. Non content de nous avoir surpris et conquis avec une 1ère saison férocement bien écrite, la 2ème transforme l’essai avec un panache éclatant.

Un scénario mûri

On ne spoilera pas la fin de la saison 1 mais on peut vous indiquer que la 2nde reprend 4 ans après. Choix très pertinent de la part des scénaristes laissant ainsi le temps aux événements précédents d’installer leurs multiples répercussions, notamment sur la situation des personnages. On pourrait penser que cela serait source de perte de repères pour le téléspectateur, mais non ! Les éléments furent maniés avec assez d’intelligence  pour nous permettre, dés l’exorde, de tout resituer et mieux jauger la causalité des faits de la saison 1. Ensuite, de nouveaux indices nous sont subtilement murmurés et commencent à nous dessiner les trames qui guideront ce nouveau chapitre.

Ainsi, il sera toujours question de conquêtes, d’exploration, d’étendre la culture nordique à d’autres contrées et ces éléments qui étaient au cœur des arcs narratifs de la saison précédente deviennent ici la toile de fond de la seconde – Malin ! Entre conséquences présentes d’un passé trouble et une quête d’expansion de royaume, ce nouveau canevas scénaristique dispose de solides fondations pour mieux se concentrer sur ce qui a de plus essentiel, de plus organique : Les personnages.

C’est singulièrement sur cet aspect que se concentre cette saison. En période de guerre, de rivalités perpétuelles, quel est l’impact sur ceux qui les vivent ? Comment appréhendent-ils leur futur ? Quelles sont leurs motivations ? Autant de questions qui sont abordées via le prisme des relations entre les différents clans.

Vikings, Saison 2, History, armée, guerre, 123Séries

Ragnar, Lagertha, Rollo, Floki, Siggy, Bjorn, Princesse Aslaug, le Roi Horik ou encore le Roi Ecbert vont tous être mis à l’épreuve avec des questions existentielles, renfermant une toute autre résonance à cette époque où la vie était si fragile, ou rien n’était jamais acquis et où la guerre était un art de vivre. Aussi, VIKINGS explore la délicate notion artistique de la confection guerrière scandinave. Les conditions précaires de survies auxquelles le clan de Kattegat s’expriment avec l’impossible conduite à mener pour atteindre ses objectifs, que ce soit avec honneur ou avec ignominie, mais trouvant malgré tout de la beauté dans la flétrissure des actions que ces hommes doivent parfois se résoudre à mener.

Le personnage phare de Ragnar, leader charismatique, en devient la plus mutine illustration. C’est un homme marqué par son histoire, secret mais déterminé. Il ne cède plus à ses passions et fait autant preuve d’empathie que de cruauté, et ces changements servent la nature de la série accentuant l’impact qu’ont chacune de ses décisions sur le peuple qu’il aime et veut protéger.

L’odyssée narrée dans cette 2nde saison est incroyable d’intensité, de tendresse, de violence et de stupeur faisant de VIKINGS une fresque historique hautement fascinante.

Une captivante réalisation ?

Le créateur Michael Hirst (THE BORGIAS) est aussi un showrunner très méticuleux sur les détails historiques. Déjà habitué aux productions historiques, son sens aigu de la mise en scène dépasse toutes nos attentes, n’hésitant pas à tourner un maximum de scènes en décors naturels pour plus de réalisme. Tournée entre la Norvège et les régions montagneuses d’Irlande, VIKINGS offre des panoramas incroyables dotant ainsi le show d’une immense envergure. En complément, les réalisateurs affichent un insolent talent pour capter la luminosité très particulière de ces régions du globe afin d’instaurer une ambiance tantôt austère tantôt joviale, miroir des peuples nordiques. Nous apprécions aussi les scènes d’intérieures aux ambiances feutrées renforçant l’intimité des conseils de guerre et nous placent par la même au cœur des terrifiantes mœurs sacrificielles contribuant à fortifier le mythe viking.

Le rythme saccadé de cette saison pourrait se condenser avec l’expression « le calme avant la tempête ». L’alternance entre scènes calmes, mettant en exergue une tangible intensité, et scènes foudroyantes de violence sauvage, contribue à installer une cadence déjouant toute possibilité d’ennui. Mais la violence sait aussi se faire plus discrète dans VIKINGS et n’est jamais employée à des fins sensationnalistes. Elle nourrit l’histoire au plus profond de ses racines pour révéler les approches belliqueuses des peuplades barbares du 12ème siècle.

Vikings, saison 2, guerre, History, LAgertha, Katheryn Winnick, 123Séries

Elle s’exprime dans les prestations raffinées des acteurs, créant ainsi une nuance entre ce que l’on voit et ce que l’on ressent. Le casting est, cette saison encore, au sommet de son art avec des acteurs denses et crevant littéralement l’écran par leur présence. Ragnar nous hypnotise par son cynisme, Lagertha se réinvente en une Valkyrie plus rétive que jamais, Floki nous touche avec une inattendue tendresse, Rollo s’absout dans sa quête d’un pardon fraternel et Siggy se perd dans les dédales des manipulations. Tous les codes identitaires de la 1ère saison se destituent afin de nous proposer des lectures différentes de chaque protagoniste, révélant une nouvelle complexité.

Intrigue savamment simple, personnages versatiles, réalisation poétique, tous les éléments d’une série d’ambition sont réunis dans VIKINGS, réunissant le salut public et critique. La série, dont la 3ème saison est déjà confirmée pour notre plus grande joie, n’est pas prête d’envoyer son Drakkar reposer au Valhalla aux côtés de Thor et Odin.

# Trailer Saison 2 (VO)

 

1