Ray Donovan (2013)

ray, donovan, schreiber, fixer, showtime

Ha, te revoilà ami sériephile !!

Avant l’été nous t’avions parlé de quelques séries sympas à regarder pendant tes vacances mais nous avions gardé quelques cartouches dans la poche sous forme de pépites télévisuelles. Parmi celles-ci : Ray Donovan.

Nouvelle venue de l’écurie Showtime, Ray Donovan parle de son personnage éponyme et interprété par l’impavide et le monolithique Liev Schreiber. L’action se déploie dans les beaux quartiers de la cité des anges où notre héros a un métier très particulier et peu commun mais dans lequel il excelle. Il travaille pour un grand cabinet d’avocat et il occupe ses journées à résoudre un tas de problèmes de toutes natures. On pourrait résumer son job avec un anglicisme et dire que c’est un « Fixer ».

En effet, le cabinet ne s’occupe que de gens fortunés – hommes d’affaires, movie star, mafieux, lobbyistes, etc – qui ont des problèmes souvent glauques, graves et qui ont surtout besoin d’être réglés avec un maximum de confidentialité. Pour l’épauler dans ses tâches, Ray s’appuie sur une équipe aussi réduite que fidèle et dévouée.

casting, ray, donovan, showtime

Mais l’histoire débute vraiment du côté de Boston, ville dont est origine Ray, où son père Mickey (interprété par Jon Voight, dérangeant au possible) est relâché de prison après y avoir passé une vingtaine d’années. On comprend vite alors que le mec est un vrai pourri mais qu’il n’a pas forcément été enfermé pour de bonnes raisons. Le padré déboule donc à LA et là on découvre dans la foulée les frangins de Ray et on pige vite que les histoires pourries de famille ne vont pas tarder à resurgir.

Pour en avoir vu déjà quelques juteux épisodes, la rédaction d’123series.fr s’est dit « Mais il faut trop qu’on en parle à notre pote Internaute » et 7h plus tard – Bim !! revers smatché – nous voilà en train d’écrire ses quelques lignes pour toi. 😉

Ainsi, à nos yeux, Showtime frappe encore un grand coup avec cette production finement élaborée pour mêler secrets, crimes, mensonges, glamour, menaces et dollars. Les affaires se suivent et ne se ressemblent pas pour Ray qui doit également faire face à des crises familiales intenses et très récurrentes.

mickey, ray, donovan, showtime

L’atmosphère se dégageant de ce diamant brut télévisuel est savoureuse à souhait tout autant qu’elle met mal à l’aise la minute suivante. Les interprètes sont quasi vertueux par leur interprétation (même les rôles tertiaires) et on peut dire que ce casting a…comment dire…..de la gueule ! La construction narrative est entremêlée de mini climax ponctuant les fils rouges (oui il y en a plusieurs) nouant un ensemble orchestré de manière à ce que tu ne lâches jamais prise, à l’instar de notre héros.

Ainsi, à toi qui lis ces lignes, nous t’ordonnons de checker cette série qui accroche, décape et offre des scènes tellement jubilatoires à un protagoniste tellement peu prolixe. De plus, Ô joie Ô bonheur, elle est d’ores et déjà annoncée pour une seconde saison !

Yippee-ki-yay……(tu connais la suite !)

PS : on te propose le trailer parce qu’on fait les choses bien :

0