Orange Is The New Black (2013)

Orange, new black, netflix, piper, prison

Décidément, la chaîne Netflix n’en fini plus de grandir, de faire parler d’elle et surtout de développer de superbes séries, le tout en révolutionnant le modèle classique des networks internationaux. Elle nous avait déjà proposé plusieurs séries canons (Hemlock Grove, House of Cards, etc) et voilà qu’elle ajoute à sa gamme : Orange Is The New Black.

Pour commencer, sache que cette série humoristico-carcérale sort tout droit des neurones créatives de Jenji Kohan. Qui est-ce me diras-tu ?!! Pour t’aider un petit indice : Tu ne te rappelles pas d’un générique qui commençait comme ça « Little boxes on the hillside, Little boxes made a ticky tacky tack… »

Non ? toujours pas ?! Mais il s’agit de Weeds enfin !! Et oui, le créateur de la série nous en propose maintenant une sur l’univers carcéral féminin et tu sais quoi : On A-DORE !!!!

First things first, un résumé de l’intrigue : On fait la connaissance de Piper Chapman (Taylor Schilling), une jolie fille vivant avec son fiancé Larry (Jason Biggs) à New York. On apprend assez vite qu’elle se prépare à aller passer quelques mois (15) en prison pour un délit commis 10 ans plus tôt. Aux States, le système judiciaire est tel que l’on peut être condamné rétroactivement pour ses crimes et si l’on plaide coupable la peine est grandement réduite. C’est ce qu’à fait notre Piper.

Orange, new balck, schilling, netflix, casting

Mais quel était ce crime ? Plus jeune, elle vivait une vie plus délurée de lesbienne accomplie et sa compagne, la pétillante Alex Vause (Laura Prepon, vous savez c’était la sublime Donna dans That 70’s Show), l’avait incitée à financer leur train de vie débridée en transportant des mallettes de cash pour des trafiquants de narcotics. Je vous le donne en mille, arriva ce qui devait arriver, notre Piper s’est faite choper avec une valise plein de gros dollars. Ainsi, nous sommes spectateurs de la nouvelle vie (temporaire) qui a commencé pour la jolie blonde.

Piper, Larry, biggs, schilling, OITNB, Netflix

Alors pourquoi est-ce une série à voir absolument ?

A l’instar de Weeds, OITNB (Orange Is The New Black) est un délicieux mélange piquant et sucré à la fois d’une juste dose de plein d’ingrédients indispensables à une dramédie (comédie dramatique). En effet, la découverte du milieu carcéral pour Piper va être déstabilisant car il y a des règles intra-détenues, des dominants, des dominés, des groupements ethniques, une trop grande promiscuité et tous les privilèges du confort de la vie quotidienne sont pour ainsi dire abolis.

Orange, new black, netflix, piper, schilling, prison

Piper va vite se heurter aux us et coutumes des prisons de femmes où la violence est moins présente que celles des hommes mais beaucoup d’autres dangers restent omniprésents. On découvre assez rapidement aussi un casting chorale très coloré pour ce presque huis clos avec des matons pervers, les directeurs sympas/chiants et une horde de codétenues plus barrées et attendrissantes les unes que les autres. On pourrait même pousser le bouchon jusqu’à rajouter la prison elle-même à cette liste car chaque partie est associée à une atmosphère distincte et cela prendra de l’importance au fil des épisodes.

prepon, schilling, ntflix, orange, new black

Là où la série devient prenante c’est lorsque Piper découvre, toujours à ses dépens, que les sourires et la politesse ne servent à rien ici et qu’il va falloir être imaginative pour parvenir à ses fins sans se faire marcher dessus. De plus, la grosse surprise qui l’attend c’est que sa « partner in crime » , la susnommée Alex, se trouve également incarcérée dans cette même prison. Du coup, on ne spoilera rien en vous disant que leurs retrouvailles ne vont pas être des plus tendres !! Duh 😉

orange, new black, netflix, schilling, piper, prison

En termes d’architecture, là aussi OITNB reste à un très haut niveau une narration en cascade, ponctuée de flashbacks (sur la vie des personnages concernés) agrémentant les scènes importantes pour tous les histrions de cette comédie. Les musiques sont incroyables et encensent le rythme inconstant du show et les climax ne sont pas réguliers et toujours d’intensité différente en fonction de l’émotion exprimée. En conséquence, cette série vous fera rire, pleurer, flipper, mais surtout elle vous divertira avec une fraîcheur que nous n’avions pas vu depuis longtemps !

dandelion, piper, ornage, new black, crazy eyes

La première saison a fini d’être diffusée sur Netflix et on espère qu’elle arrivera vite sur les écrans français ou par le biais des autres canaux de diffusion pour que tu puisses, toi aussi Internaute te délecter de cette nouveauté qui reviendra dans quelques mois pour sa 2nde saison !!

Bref, Orange is the New Black est vraiment de l’or en barre(aux) !!

 

0