TURN – La surprise historique d’AMC !

Turn, AMC, espion, jaimie bell, cessession, usa, grande bretagne

Nous vous avions récemment annoncé l’arrivée de TURN sur la chaîne AMC, qui est désormais une actualité. Le pilote a été diffusé le 6 avril aux USA réunissant pas loin de 3 millions de téléspectateurs pour ce double épisode de 90min.

Nous sommes loin des scores atteints par les dernières saisons de BREAKING BAD ou WALKING DEAD mais l’ambition n’est pas homologue non plus. Rappelons aussi que MAD MEN avait commencé tout doucement avant de devenir une série phénomène. Ces résultats restent cependant très satisfaisants pour les dirigeants de la chaîne mais ce n’est pas ce qui nous intéresse le plus ici. Non, abordons plutôt la question primordiale, celle de la qualité du show.

Créée par Craig Silverstein, TURN nous propulse au 18ème siècle en Amérique, en pleine guerre d’indépendance où s’affrontent les Loyalistes britanniques et les Patriotes, ardents défenseurs d’une nouvelle nation (les futurs États-Unis).  Nous est alors présenté Abraham Woodhull, interprété par Jaime Bell (Billy Elliot), jeune fermier besognant aux besoins de sa famille, qui participe malgré lui à la genèse d’un groupe d’espions avec ses amis d’enfance, baptisé le « Culper Ring ».

TURN est en partie inspirée d’une histoire vraie narrant les accomplissements de simples citoyens ayant eu un rôle déterminant dans ce conflit qui aboutit à la création d’une nation mais aussi de ses notoires services secrets. De ces récits historiques naquit un roman qui trouva son succès des années après sa publication – Washington’s Spies : The Story of America’s First Spy Ring d’Alexander Rose. La série s’inspire aussi de la dramatisation et théâtralisation misent en scène dans le roman. Ces doubles sources inspiratrices confèrent ainsi une éloquente légitimité scénaristique  à TURN.

 TURN, AMC, casting, espions, USA, Indépendance, 123Séries

Captivant ?

Comme ses aînées Made In AMC, TURN est une série qui prend son temps, qui installe son rythme en douceur nous permettant de découvrir le profil des protagonistes assurément destinés à prendre de l’envergure au fil des intrigues narratives. Autre bon point, les personnages, principaux et secondaires, sont soigneusement étoffés, versatiles et intrigants. La réalisation ciselée se focalise autant sur l’ensemble que sur les individualités, nous laissant le temps d’appréhender leurs caractéristiques respectives. L’échiquier des divers entités étant installé, les arcs initiaux entament alors leur déploiement et présagent une ambitieuse complexité qui devrait nourrir sa capacité à rayonner si le niveau d’écriture reste bon.

Les scènes d’actions, tendant vers la reconstitution historique, sont parfaitement exécutées avec des prises de vues multi-angles, induisant une réelle immersion pour le téléspectateur. Rappelons qu’à cette époque les armes étaient assez sommaires allant de l’épée à la baïonnette sans oublier le pistolet à coup unique, ce qui ne nuit nullement au rendu qui demeure spectaculaire et jouit d’une tension soigneusement calibrée.

Les acteurs, jouant souvent des scènes chorales, présentent une justesse de ton et incarnent parfaitement des renégats en rejet d’une monarchie imposée ou encore les fidèles serviteurs des dogmes de la couronne britannique. Autre aspect savoureux du casting : plusieurs nouveaux acteurs talentueux, afin de personnifier le trouble de l’époque, les dilemmes inextricables auxquels devaient faire face les Hommes de cette page importante de l’Histoire.

A suivre de très près

Pour la rédaction d’123Series.fr, cette inauguration de TURN est réussie et nous sommes impatients de jauger la suite de ce 1er chapitre d’un très bon cru. Connaissant l’apanage des séries AMC, la chaîne devrait une fois encore prouver sa hardiesse pour surprendre le public avec un programme singulier et attrayant.

Chers Sériphiles, ignorez votre courroux, bravez votre couardise et tenez votre bienséance en succombant à l’appétence de cette ultime trailer 🙂

0